Notre site web a été traduit automatiquement. Nous nous excusons pour toute faute d'orthographe ou de grammaire. Livraison excellente en France et dans d'autres pays disponibles.

Sansevieria

Peu d'eau nécessaire
Peut se tenir à l'ombre
Purifiant d'air puissant
Pas besoin d'éléments nutritifs
légèrement toxique pour animaux
Rempôt tous les 3 ans
Voir notre collection Sansevieria

Intro

La Sansevieria est l'une des plantes les plus faciles à entretenir. Il n'est possible de faire quelque chose de mal avec cette plante qu'en lui donnant trop d'eau. Le nom néerlandais est aussi appelé langue féminine. La Sansevieria appartient à la famille des Agavaceae. En 2009, l'usine a remporté le prix de l'usine étudiante de l'année, survivant à la pire négligence.

Poste

La Sansevieria a peu d'exigences en matière d'intensité lumineuse. Il est conseillé de placer la plante un peu plus loin de la fenêtre. Près de la fenêtre, des feuilles plus claires peuvent causer une perte de valeur ornementale. La Sansevieria ne se soucie pas beaucoup de la quantité de lumière qu'il y a. Cependant, la plante vient du désert, donc elle préfère un peu plus de soleil, mais l'ombre est tout aussi bonne.


Sansevieria soins


Température

Il est recommandé de donner à la Sansevieria une température entre 15 et 28 degrés Celsius pendant la journée et entre 12 et 20 degrés Celsius la nuit.

Arrosage

Il est très important de savoir que vous ne pouvez donner à la plante la mauvaise eau que si vous donnez trop d'eau. Donc, en cas de doute, n'arrosez jamais la plante. Le sol doit être bien séché lorsque la plante est à nouveau arrosée. Si ce n'est pas le cas, il y a un risque de pourriture des racines et la plante peut mourir. En hiver, la plante peut facilement être laissée sans eau pendant un mois et demi. En été, une fois toutes les 2 semaines est suffisante. Il est également important de savoir que lorsque vous placez la plante sur une fenêtre orientée au sud, vous devrez arroser 2 à 3 fois plus que lorsque la plante est orientée au nord.

Taille

Le Sansevieria ne peut pas être taillé. Cela arrêtera la croissance. Heureusement, ce n'est pas vraiment nécessaire car la plante ne dépassera pas 1,5 mètre de haut.

Rempotage

La Sansevieria n'a vraiment besoin d'être rempotée que lorsque les racines poussent contre le pot. Ce ne sera le cas qu'après 3 ans. Utilisez toujours un nouveau pot qui est au moins 20% plus grand que le pot précédent. De cette façon, les racines ont assez d'espace. Il est conseillé d'utiliser de la terre de rempotage universelle ou de la terre de cactus.

Nutrition

La Sansevieria pousse lentement, donc la plante a besoin de peu d'éléments nutritifs supplémentaires. En hiver et en automne, il n'est absolument pas nécessaire de donner des nutriments supplémentaires. En été, vous pouvez choisir d'ajouter de temps en temps des éléments nutritifs supplémentaires aux plantes.

Origine

Le Sansevieria est originaire de l'ouest de l'Afrique, du Nigeria au Congo, et appartient à la famille des Succulents. Aujourd'hui, la Sansevieria est principalement importée du Costa Rica, du Guatemala, de Thaïlande et de Chine.

Sansevieria existe en plusieurs formes et tailles et a développé son propre style.

Il y a des bourgeons gris, verts, jaune-vert, torsadés, en forme de rosette ou avec des bourgeons (artificiels) colorés. Il y en a pour tous les goûts, de 20 cm à 120 cm, épais et fin, etc. Grâce à ses qualités purificatrices d'air, la teneur en oxygène de la maison est augmentée. L'humidité est également améliorée afin que vous ayez moins de problèmes avec une gorge ou une peau sèche.


Maladies

La Sansevieria ne souffre presque jamais de maladies. Quand il y a un puceron sur la plante, on peut facilement l'enlever avec un jet d'eau dur. Si la plante souffre réellement de parasites, il est conseillé de lutter immédiatement contre ceux-ci avec un pesticide biologique ou, si désiré, un pesticide chimique.

Nutrition végétale pour Sansevieria


Veuillez accepter les cookies afin de rendre ce site plus fonctionnel. D'accord? Oui Non En savoir plus sur les témoins (cookies) »